Les risques psychosociaux ou RPS désignent un ensemble de phénomènes pouvant porter atteinte à l’intégrité physique et mentale des travailleurs. Les RPS sont issus de nombreux facteurs, généralement liés à un environnement professionnel défavorable ou inadapté pour le travailleur. Lorsque ces risques sont trop importants, cela peut entraîner de terribles conséquences chez celui qui y fait face : fatigue, stress, nervosité, palpitations, dépression…

Si ce phénomène est très redouté, il est tout à fait possible de l’écarter en se formant à la prévention des risques professionnels. Vous êtes chef d’entreprise ou membre du comité social et économique d’une entreprise ? Cet article vous dit pourquoi suivre une formation agréée SSCT, et comment choisir votre organisme formateur.

La prévention des risques psychosociaux, un enjeu majeur pour le bien-être des travailleurs

Les RPS engendrent un mal-être chez les salariés d’une entreprise, pouvant entraîner une défaillance dans leurs performances professionnelles. Les individus touchés par ce phénomène avouent rencontrer une baisse de motivation, et dans certains cas, une aversion pour leur milieu de travail. Une telle situation ne favorise aucun employeur, dans la mesure où cela menace grandement le fonctionnement de son entreprise.

Du côté des travailleurs, un inconfort permanent peut aboutir à des problèmes de santé graves. Il serait tout à fait imprudent pour une entreprise de ne pas mettre en place une stratégie pour préserver leurs employés des RPS.

En vertu de l’article L2315-18 du code du travail, les membres de la délégation du personnel du CSE ont droit à une formation SSCT. Toute entreprise, de tous secteurs confondus, est éligible à cette prérogative, dès lors qu’elle possède au minimum 11 employés. Si cette formation n’est pas obligatoire, elle est toutefois très recommandée, en raison des effets néfastes des RPS. Conscients des dangers qui planent au-dessus de leurs salariés, les employeurs font appel à des organismes de formation SSCT comme idprevention.com.

Les objectifs d’une formation SSCT

Comme cette formation s’adresse principalement aux CSE, son but sera dans un premier temps d’informer leurs adhérents quant à l’importance de leurs rôles et attributions. La formation s’appuie sur les enjeux de la SSCT dans une entreprise. Elle aide ainsi les CSE à comprendre et maîtriser leurs rôles en matière de santé, sécurité et conditions de travail. Aussi, l’apprentissage s’articulera autour des répercussions possibles en cas de dysfonctionnements des tâches qui y sont liées.

D’autre part, la formation permet de déceler les éventuels risques professionnels, en étudiant les facteurs considérés comme potentiellement dangereux. Enfin, elle guide les CSE dans les démarches nécessaires à l’amélioration des conditions de travail, en vue d’écarter tous types de troubles psychosociaux. C’est à travers cet apprentissage que les prétendants à la formation pourront adopter les bons gestes de prévention des risques adéquats.

Formation SSCT : durée et financement

La durée de la formation varie en fonction de l’effectif de l’entreprise, mais aussi des besoins de cette dernière. En général, elle dure 3 jours pour les établissements de moins de 300 salariés, et 5 jours pour ceux qui en comptent plus. Si besoin, il est possible de sectionner la formation en 2 sessions, à raison de 3 premières dans un premier temps, puis 2 séances. Notez toutefois que cette estimation n’est qu’indicative, dans la mesure où chaque cas est différent.

Pour ce qui est du financement, la formation est en général prise en charge par le CSE. En effet, l’instance est en charge de choisir son organisme de formation, et de négocier les frais qui s’y rapportent. Elle pourra financer le projet à l’aide de son budget de fonctionnement. D’un autre côté, l’employeur s’occupe du financement de congé pour la formation. Il s’agit donc d’un système de co-financement entre l’employeur et le CSE.

La formation comprend divers frais, d’une part les frais pédagogiques, et d’autre part les dépenses liées au déplacement des formateurs. Les frais pédagogiques d’élever à 36 fois le montant du SMIC horaire d’un stagiaire, tandis que les frais de déplacement équivalent à un billet de SNCF 2ᵉ classe pour chaque intervenant.

Comment choisir un organisme de formation ?

Les enjeux de cette formation sont tellement importants, qu’il est de moins en moins évident de trouver un organisme de formation SSCT adapté. Voici donc quelques pistes pour choisir l’établissement de formation qui vous convient :

  • Le profil de l’établissement et des formateurs-intervenants

Quels sujets arborent-ils, et leurs méthodes collent-elles avec vos besoins ? S’agit-il d’un organisme agréé SSTC ? Si les réponses à ces questions est non, alors ce n’est probablement pas l’organisme de formation qu’il vous faut.

  • L’approche pédagogique

Comment compte-t-il vous aider ? Quelles méthodes mettent-ils en place dans leur approche pédagogique ? Il est important de vous imprégner de la vision de votre organisme, afin de définir son champ d’action.

  • Les commentaires, avis et témoignages des individus qui ont déjà suivi la formation

Quels sont atouts de l’établissement concerné, et en quoi se démarque-t-il de ses concurrents ? La formation donnée tient-elle toutes ses promesses ? Pensez à évaluer les avis des anciens élus et stagiaires pour avoir une première idée du contenu de la formation.

Sachez également que le coût d’une formation ne définit pas forcément sa qualité. Les éléments précédemment cités peuvent vous servir de référence si vous souhaitez trouver un organisme de formation à la hauteur de vos attentes.