Les symptômes de l’infection urinaire

infection urinaire

Publié le : 24 juin 20216 mins de lecture

Il est possible qu’une infection urinaire ne se traduise pas par des signes alarmants, mais les symptômes sont désagréables quand ils apparaissent. Il s’agit d’une affection d’origine bactérienne ainsi le traitement se fait par des antibiotiques. Les femmes sont les plus à risque. Il est recommandé de consulter un médecin si les symptômes suivants se présentent pour éviter les éventuelles complications.

Infection urinaire : les signes qui devraient vous inquiéter

Toute inflammation de la vessie est appelée cystite qu’elle soit d’origine bactérienne ou non. L’infection urinaire est une infection bactérienne aiguë ou chronique qui se limite à la vessie qui est le réservoir des urines, cette infection peut s’étendre et atteindre les autres organes de l’appareil urinaire dont le rein qui est l’organe fabricant les urines, l’urètre qui est un canal lié à la vessie pour évacuer les urines et la prostate qui est une glande qui se trouve autour de l’urètre chez l’homme. L’infection est dite pyélonéphrite quand elle atteint le rein. 

Les signes infection urinaire se manifestent par des urines troubles et malodorantes voire présence de sang dans les urines. Une personne atteinte d’une infection urinaire a une envie d’uriner plus fréquent que d’habitude qu’il arrive quelquefois d’avoir des fuites. Les premiers infection urinaire symptômes peuvent s’agir aussi d’une impression d’avoir un bas ventre lourd et d’avoir toujours envie d’aller aux toilettes pour peu de résultat. La miction est douloureuse avec une sensation de brûlure. Des douleurs pelviennes et un écoulement purulent peuvent apparaître chez l’homme. L’infection urinaire est bénigne, mais il est nécessaire de la traiter, car elle est douloureuse, cliquez ici pour plus d’informations. Toutefois, les femmes enceintes ne devraient pas prendre cette affection à la légère et c’est pourquoi le médecin réalise un test de bandelette urinaire tous les mois, car elle est susceptible de provoquer un accouchement prématuré. Chez les bébés, les signes infection urinaire sont différents de ceux rencontrés chez les adultes, le tout petit moins de deux va avoir des diarrhées et une perte de poids viennent s’ajouter aux autres symptômes ; des urines à odeur désagréable, des douleurs abdominales, des vomissements et de la fièvre.

Les complications éventuelles d’une cystite

Une infection urinaire sans douleur est possible surtout chez les personnes âgées.  Les complications d’une infection urinaire se reconnaissent par des nausées ou vomissements accompagnés d’une grande fatigue, d’une douleur intense d’un côté lombaire, de la fièvre et des frissons. Le risque de cette complication est beaucoup plus important en cas de diabète, de calculs dans la vessie ou dans le rein, de malformation des voies urinaires et chez les femmes enceintes. La pyélonéphrite est une des complications des infections urinaires, car les bactéries responsables de l’infection remontent le long de l’urètre pour atteindre le rein. La complication d’infection urinaire chez l’homme peut se traduire par des douleurs au moment de l’éjaculation, un abcès de la prostate voire une infection générale sévère.

Quelles sont les causes de l’infection urinaire ?

Il est normal que des bactéries soient présentes dans le système urinaire, mais la multiplication anormale de ces agents infectieux engendre l’infection urinaire. En générale, une infection urinaire est causée par des bactéries issues de l’appareil digestif, les germes proviennent de l’anus et envahissent le méat urinaire. Le risque d’affection du circuit urinaire est élevé chez les femmes en raison d’une structure anatomique, leur urètre et anus sont très rapprochés. D’autres facteurs augmentent le risque d’infection urinaire chez les femmes tels que l’incontinence anale, les corticoïdes, les traitements immunosuppresseurs, la prise d’antibiotiques, et les rapports sexuels. Une infection urinaire concerne moins les hommes, car leur urètre est assez long, parfois elle est associée à d’autres maladies telles que la malformation urinaire, le rétrécissement de l’urètre ou l’hypertrophie de la prostate.

Comment prévenir et soigner l’infection urinaire ?

Quelques gestes et habitudes assez simples peuvent prévenir l’infection urinaire, évitez les douches ou toilettes génitales agressives et ne retenez pas trop longtemps quand vous avez envie d’uriner. Urinez juste après avoir des rapports sexuels pour éliminer les bactéries. Afin d’éviter que l’urètre ne soit contaminé par les bactéries intestinales, essuyez d’avant en arrière quand vous passez aux toilettes. Il est également conseillé de boire au minimum 1,5 l d’eau par jour.

Pour l’infection urinaire solution, il est recommandé de consulter un médecin pour se faire traiter, car une antibiothérapie est nécessaire pour traiter l’infection urinaire. Un examen cytobactériologique des urines permet d’établir le diagnostic de l’infection urinaire, d’autres examens complémentaires comme l’échographie des voies urinaires et le bilan sanguin sont également à réaliser pour l’évaluation de l’étendue de l’affection.

Plan du site