Le syndrome de fatigue chronique est une maladie connue également sous le nom d’encéphalomyélite myalgique. Il s’agit d’une maladie encore peu connu dont les causes restent à ce jour, inexplicables. Et pourtant, la fatigue chronique touche de plus en de monde. Et ce dans toutes les catégories de la population.

Maladie qui provoque une fatigue persistante et inexpliquée, il n’est pas toujours facile d’identifier le syndrome de fatigue chronique. Ce n’est d’ailleurs que depuis 1992, qu’elle est considérée comme une maladie par l’OMS. Cette maladie considérée comme une maladie neurologique provoque de lourdes fatigues qui dégradent rapidement la santé. Le patient a beau se reposer et faire tous les efforts possibles, il ne s’en retrouve pas pour autant reposé. L’encéphalomyélite myalgique provoque également des symptômes sur les articulations et les muscles. Des douleurs commencent à apparaître provoquant même des malaises généralisés. Ce qui handicape le patient surtout dans le monde du travail. Parmi les symptômes pour déceler la maladie, on peut observer des troubles de la mémoire ou de la concentration. On décèle également une pharyngite, des ganglions cervicaux ou axillaires, des myalgies, des céphalées… La maladie peut évoluer au moins depuis six mois. La fatigue chronique pourrait être due à une infection virale ou bactérienne. Ce serait ces dernières qui pourraient entraîner un dysfonctionnement du système immunitaire. D’autres attribuent l’origine de cette maladie aux pesticides ou aux insecticides. Tout le monde peut être concerné par le syndrome de fatigue chronique. Mais les femmes sont principalement les personnes à risques. Deux à quatre fois plus de femmes souffriraient en effet de cette maladie. Elle est également plus présente entre 20 et 40 ans. Il n’existe à ce jour aucun moyen pour se prémunir de cette maladie. Considérée autrefois à tort comme une conséquence de la dépression, la fatigue chronique fait peser le risque suicidaire. Elle nécessite ainsi un suivi psychologique strict. Du point de vue médicaments, il n’existe pas de traitement précis pour guérir de l’encéphalomyélite myalgique. Chacun des symptômes que le malade sont généralement traités un par un. Des analgésiques pour la douleur, des vitamines pour la fatigue, de inhibiteurs de recapture de la sérotonine pour la dépression ou l’anxieté… Toutefois, une personne atteinte de ce syndrome doit s’astreindre à de strictes règles de vie. Le syndrome disparait généralement au bout de 5 ans. Il existe peu ou pas de cas de mortalité due à la fatigue chronique heureusement. Pour découvrir des informations sur d’autres maladies de fatigue chronique telles le syndrome d’épuisement professionnel ou le Burn out, consultez www.sindrome-de-burnout.com/.